L’Afrique en retard en matière de crowdfunding

L’Afrique en retard en matière de crowdfunding

Avec 32,3 millions de dollars collectés en 2015, le financement participatif ne semble pas encore entré dans les mœurs en Afrique. Pour comparaison, près de 34 milliards de dollars ont été levés par ce biais aux États-Unis sur la même période, et environ 6,5 milliards d’euros en Europe.

Afrique : petit poucet du crowdfunding

Il faut reconnaître que l’Afrique accuse un réel retard en matière de financement participatif. Et ce n’est pas juste une impression, les chiffres le prouvent. Selon une étude réalisée par la plateforme de crowdfunding Afrikstar, ce sont à peine 32,3 millions de dollars qui ont été levés dans le continent en 2015, soit 0,1 % du total mondial.

Pour comparaison, environ 34 milliards de dollars ont été recueillis par les plateformes américaines l’année dernière, contre 6,5 milliards d’euros pour les start-ups européennes. Sur les 32,3 millions collectés, 17,7 millions ont servi à financer des start-ups et des PME, et le reste a été injecté dans des projets immobiliers (13,6 millions).

D’après toujours cette étude, l’Afrique compte seulement 57 plateformes de crowdfunding, soit une moyenne de 1,05 plateforme par pays. Un chiffre qui en dit long sur le manque d’ambition des entrepreneurs africains dans ce secteur, mais qui a également de quoi surprendre dans un continent où la solidarité sociale est fortement ancrée.

Avec 30,8 millions de dollars levés en 2015, l’Afrique du Sud, qui compte à elle seule 21 plateformes, est le pays africain le plus en pointe dans le domaine du financement participatif, suivi de l’Égypte (842 000 dollars pour 5 plateformes) et du Nigeria (314 445 dollars pour 9 plateformes).

Une forte spécialisation pour les dons, l’equity based et le reward based

Autre enseignement : les plateformes africaines de crowdfunding se spécialisent fortement dans les dons (21 plateformes), le financement par prise de participation ou equity based (19 plateformes) et la contrepartie en nature ou reward based (13 plateformes). Seules deux plateformes proposent du prêt participatif (peer-to-peer), soit 3,5 %.

En tout, ce sont près de 4 939 projets qui ont été lancés en Afrique en 2015, dont 67 % ont été financés avec succès.

Publication : 03-02-2021 20:51

Inscrivez-vous gratuitement afin de voir la liste de tous nos projets en cours de financement et leurs détails